Équité salariale : Les négociations stagnent

Partager

Jeudi 30 Novembre 2017
2015-2019/289

Après avoir pris connaissance, le 16 octobre dernier, du rapport très décevant de la consultante de Postes Canada, qui indique qu’il n’y a pas d’écart salarial entre les FFRS et les facteurs et factrices de l’unité urbaine, nous avons entrepris la période de négociations prévue dans le protocole d’entente sur l’étude d’équité salariale.

C’est dans ce contexte que nos réunions avec l’employeur ont débuté en vue d’en arriver à une entente qui réglera l’écart salarial. Puisque les résultats des rapports des deux consultants sont diamétralement opposés en ce qui concerne l’écart de la rémunération directe des FFRS par opposition à celle des groupes à prédominance masculine, nous avons proposé à l’employeur d’examiner l’écart salarial sous l’angle de la rémunération indirecte.

En date d’aujourd’hui, nous n’avons pas encore réussi à obtenir de l’employeur une position claire sur la façon dont il souhaite régler l’écart salarial à l’aide de la rémunération indirecte. Est-ce que l’employeur est d’avis que les FFRS devraient avoir les mêmes avantages que ceux accordés à l’unité urbaine ou entend-il proposer un paiement afin de compenser cette iniquité? Qu’en est-il de la rétroactivité et de l’application dans le futur de ces avantages? Encore des questions sans réponses.

Afin de faire avancer le processus de négociation, les parties ont prévu recourir aux services de l’arbitre Flynn, qui agira à titre de médiatrice, les 6, 7 et 8 décembre prochains. Nous verrons si la présence d’une tierce partie obligera enfin Postes Canada à articuler clairement ses propositions et à répondre à nos nombreuses questions sur la méthodologie qu’elle prévoit utiliser pour calculer l’écart salarial entre les groupes.

Les parties ont jusqu’au 31 décembre 2017 pour arriver à une entente négociée. Si des désaccords persistent, les questions en litige seront soumises à l’arbitrage aux dates suivantes : les 9, 10, 11, 12, 19 et 26 janvier et les 19, 20, 21 et 23 février.

L’équité salariale est un droit fondamental et nous ne ménagerons aucun effort pour obtenir une rémunération équivalente pour un travail de valeur équivalente.

Solidarité!

Les membres du Comité de l’équité salariale,

Nancy Beauchamp
Membre du Comité de l'équité salariale
Barb McMillan
Membre du Comité de l'équité salariale
Cathy Kennedy
Membre du Comité de l'équité salariale