Fonds de pension – Discussions avec Postes Canada

Partager

Jeudi 19 Septembre 2013
2011-2015/201

Depuis plusieurs semaines déjà, les médias parlent de l’avenir du service postal. Les débats ont repris avec la publication, en avril dernier, du rapport du Conference Board. Postes Canada a profité de la situation pour tenir une consultation publique sur Internet et des rencontres « privées » avec différents groupes d’intérêt. Plusieurs groupes d’opinion de droite, dont l’Institut Fraser et l’Institut C.D. Howe, y sont allés de leurs commentaires, suggérant des coupes dans les services à la population et attaquant les droits des travailleuses et travailleurs. Chaque fois, nous avons répondu en faisant valoir notre solution, qui mise sur l’expansion des services, notamment les services financiers et bancaires.

Mais vous avez sans doute remarqué que lors de ses interventions publiques, Postes Canada ne manque pas de souligner qu’elle se trouvera dans une situation financière difficile vers le milieu de 2014. Elle soutient que ses difficultés sont, entre autres, dues au régime de retraite et aux paiements spéciaux qu’elle devra verser une fois que la marge de crédit liée au régime de retraite aura atteint son maximum, à 2,5 milliards $.

 

Une situation préoccupante qui perdure

Le débat sur l’avenir des régimes de retraite à prestations déterminées comme le nôtre dure depuis plusieurs mois déjà. Les questions soulevées nous préoccupent. Pensons au déficit de solvabilité, qui s’élève actuellement à plus de 5,9 milliards $, ou encore aux faibles taux d’intérêts qui perdurent. Toutes et tous, nous voulons un fonds de pension qui nous protège à long terme et qui n’est pas pointé du doigt chaque fois que Postes Canada annonce un déficit. Nous devons donc trouver une solution permanente.

C’est pourquoi les dirigeantes et dirigeants et les représentantes et représentants du STTP qui siègent au Conseil consultatif des pensions se sont réunis avec leurs actuaires et spécialistes des régimes de retraite pour discuter de la situation. Nous en avons ensuite discuté au Conseil exécutif national, et il a été décidé d’entamer des discussions avec Postes Canada.

 

Une première rencontre a eu lieu

Au début de septembre, nous avons tenu une première réunion avec Postes Canada et lui avons proposé la formation d’un comité de travail qui aurait pour mandat de se pencher sur les réalités du régime de retraite. Nous attendons sa réponse. Soyez assurés que, peu importe la réponse, nous allons continuer à lutter pour trouver une solution à long terme qui protégera notre régime de retraite. Les discussions à ce sujet nous concernent toutes et tous, car il y va de notre avenir de travailleuses et de travailleurs. Restez informés en lisant les bulletins à venir et en consultant notre site Web (www.sttp.ca).

Solidarité,
Denis Lemelin
Président national (2008-2015)