Il nous faut un mandat

Partager

Vendredi 29 Avril 2016
2015-2019/098

Il nous faut un mandat

Après des mois de négociations infructueuses, Postes Canada a déclenché le compte à rebours en déposant une demande de conciliation. Autrement dit, nous devons procéder à un vote de grève pour déterminer si oui ou non nous exercerons ce moyen de pression.   

Si les membres se prononcent fortement en faveur de la grève, le comité de négociation pourra se montrer encore plus ferme à la table de négociation. Nous aurons par conséquent l’assurance que nos 50 000 membres appuient notre démarche pour faire comprendre à l’employeur qu’il doit se montrer raisonnable et étudier nos revendications.
   

Nos revendications sont justes :

  • Obtention de l’égalité pour les FFRS;    
  • Hausse du nombre de postes permanents à plein temps;   
  • Assurance de Postes Canada qu’elle étudiera toutes les options (p. ex. la prestation de services bancaires) avant d’envisager d’autres compressions.  
  • Ajout de services;    
  • Des crédits de congé de maladie;     
  • Obtention d’un régime de retraite permettant une retraite satisfaisante;  

 

Nous n’accepterons aucune concession. Nous ne concéderons rien de plus à la haute direction de Postes Canada, nommée par le gouvernement Harper. Nous devons voter en masse en faveur de la grève pour que notre force collective soit claire et nette.   

Voilà pourquoi je vous demande d’exercer votre droit de vote en tant que membres du STTP et d’accorder au Syndicat un solide mandat de grève.   

Le Conseil exécutif national a voté à l’unanimité en faveur de la tenue d’un vote de grève auprès des membres de l’unité urbaine et de ceux de l’unité rurale. Le scrutin se déroulera de la fin mai à la fin juin, dans l’ensemble du pays. De plus amples détails vous seront communiqués sous peu. Pour en savoir davantage, adressez-vous à votre section locale et abonnez-vous à la publication Somm@ire du STTP.

Dans toutes les sections locales, vos confrères et consœurs voteront à vos côtés. La meilleure façon d’éviter une grève consiste à s’assurer que notre voix collective est puissante et que l’employeur comprend que nous sommes prêts à faire la grève.

Soutenez votre comité de négociation et vos confrères et consœurs de travail.

Votez oui.

 

Solidarité, 

Mike Palecek
Président national
Fichier jointTaille
Il nous faut un mandat (pdf)229.86 Ko