Les profits du service postal prouvent que Postes Canada et le gouvernement conservateur ont tort

Partager

Mercredi 26 Novembre 2014

Pour diffusion immédiate                                                                       Le 26 novembre 2014

OTTAWA - Postes Canada affiche encore des profits dans son troisième trimestre et prévoit terminer l’année avec un surplus. Le Syndicat des travailleuses et travailleurs des postes (STTP) estime que les profits affichés par Postes Canada démontrent que la société d’État peut continuer à prospérer sans qu’elle ait à éliminer le service de livraison du courrier à domicile.

Le secteur opérationnel de Postes Canada a affiché un bénéfice avant impôt de 53 millions de dollars pour le deuxième trimestre de 2014, et un bénéfice de 13 millions de dollars pour le troisième trimestre.  Le groupe d’entreprises de Postes Canada a affiché des profits avant impôt de 86 millions de dollars pour le second trimestre, et de 35 millions de dollars pour le troisième trimestre.  Le plan général d’entreprise de 2014 avait anticipé une perte avant impôt de 274 millions de dollars pour 2014, ce qui démontre qu’on ne peut pas faire confiance aux prévisions de la Société.

« Il est maintenant évident que, pour effectuer des compressions, Postes Canada s’attaque aux services publics plutôt que de se fonder sur les faits », affirme Denis Lemelin, président national du STTP. Notre service postal s’est montré rentable pendant la très grande majorité des deux dernières décennies et il continue de réaliser des profits. Il nous faut rester dans la bonne voie et ne pas réduire un service de qualité. »

Le Syndicat s’est joint à des groupes d’aînés, à des organismes qui représentent les personnes ayant des limitations fonctionnelles et à des membres intéressés de la communauté pour s’opposer aux réductions de services. Le 4 novembre dernier, le STTP a déposé une contestation judiciaire auprès de la Cour fédérale du Canada au sujet des compressions annoncées par Postes Canada, auxquelles s’opposent de plus en plus de groupes et de personnes.

« Il faut absolument empêcher Postes Canada et les conservateurs de détruire un service public important », affirme M. Lemelin.

-30-

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Aalya Ahmad, spécialiste des communications du STTP, au 613-327-1177 (cellulaire).