Notre régime de retraite est ciblé. Non au projet de loi C-27!

Partager

Mercredi 22 Mars 2017
2015-2019/235

Projet de loi C-27 : Loi modifiant  la Loi sur les normes  de prestation  de pension

Vers la fin de l’année dernière, le gouvernement a présenté un projet de loi qui s’en prend à la stabilité des régimes de retraite assujettis à la réglementation fédérale. Le projet de loi C-27 vise à créer un cadre qui permettra de convertir les régimes à prestations déterminées en régimes à prestations cibles. Présenté sans la moindre consultation, le projet de loi a suscité l’indignation du mouvement syndical.

Le projet de loi C-27 est une attaque-surprise contre la sûreté des régimes de retraite. Nous avons maintenant des raisons de croire que Postes Canada envisage de passer au régime à prestations cibles.

Le mercredi 15 mars dernier, au cours d’une réunion, la haute direction a avisé le Syndicat qu’elle voulait discuter d’un modèle de risques partagés pour le régime de retraite sans toutefois engager une discussion de fond sur la question.

En ce moment, il n’y a aucune disposition législative  prévoyant le partage des risques pour les régimes de retraite assujettis à la réglementation fédérale. Le projet de loi C-27 s’apprête à changer tout cela, et il ne fait absolument aucun doute que notre régime de retraite est dans la mire de la direction.

Le régime de retraite à prestations cibles est beaucoup moins sûr que le régime à prestations déterminées. Celui-ci vous permet de savoir, au moment de prendre votre retraite, quel sera le montant de vos prestations, et de planifier en conséquence. Dans le cadre d’un régime à prestations cibles, vous assumez une partie des risques. Donc, si le marché boursier s’écroule ou si le rendement des placements du régime est insatisfaisant, vos prestations risquent de diminuer.

Selon la direction, s’il devait y avoir une autre année « comme celle de 2008 », où les marchés se sont effondrés, notre régime de retraite serait en très mauvaise posture. Sa solution au problème est simple : transférer le risques aux travailleurs et travailleuses de sorte que le régime n’ait pas à payer la totalité des prestations en cas de débâcle des marchés. Il s’agit bien entendu d’une solution inacceptable. Il est hors de question que le STTP renonce au régime de retraite à prestations déterminées.

Il ne fait plus aucun doute que le projet C-27 est une attaque contre les travailleurs et travailleuses des postes, et tous ceux et celles qui bénéficient d’un régime de retraite sûr. Nous devons empêcher son adoption, sinon nous risquons d’être les premiers visés par ce projet de loi. 

Dites au gouvernement libéral que nous n’accepterons pas que notre retraite soit soumise aux incertitudes du marché boursier.

 

Appelez le ministre des Finances Bill Morneau,


au 613 992 1377,

ou écrivez-lui :

L’honorable Bill Morneau
Chambre des communes
Ottawa (Ontario) K1A 0A6

ou

Bill.Morneau@parl.gc.ca

 

Transmettez également votre message à votre députée ou député fédéral. Obtenez ses coordonnées à l’adresse suivante : www.lop.parl.gc.ca/ParlInfo/Compilations/HouseOfCommons/MemberByPostalCode.aspx?Menu=HOC&Language=F   

(Nul besoin d’affranchir les lettres envoyées aux ministres et aux députés.)

 

Solidarité,

 

Mike Palecek
Président national