Le STTP et la garde d’enfants

Share This

Jeudi 9 Mars 2006

On sait très bien que c’est au cours des cinq premières années de la vie d’un enfant que sont jetées les bases sur lesquelles reposeront sa santé et son bien-être pour le reste de ses jours. Par conséquent, n’est-il pas essentiel d’offrir à nos enfants les meilleurs services possibles en matière de garde et d’éducation pendant leurs premières années de vie? 

Le STTP est de cet avis. Notre longue lutte pour obtenir le Fonds de garde d’enfants témoigne de la réticencedes employeurs à aider les parents à concilier travail et vie familiale. Elle montre aussi que la plupart des gouvernements considèrent encore les premières années de vie comme étant la période de développement la moins importante alors qu’elle est en fait la plus importante. Mais, surtout, elle témoigne des progrès qui peuvent être accomplis quand les travailleurs et travailleuses exigent que les services de garde d’enfants deviennent une priorité. 

Au STTP, la garde d’enfants est une responsabilité collective et une question d’équité importante.

Il est injuste de laisser les parents se débrouiller seuls pour trouver et payer des services de garde de qualité, surtout si l’on tient compte des pressions sociales et économiques qui s’exercent aujourd’hui sur les parents qui travaillent. En outre, les services de garde de qualité profitent non seulement aux parents et aux enfants, mais aussi à toute la société.

Grâce à des services de garde de qualité qui répondent à leurs besoins, les parents peuvent travailler l’esprit en paix, profiter de leur vie familiale et offrir à leurs enfants un bon départ dans la vie.

Les femmes, en particulier, doivent pouvoir compter sur des services de garde fiables et de qualité pour accéder au marché du travail et y rester, tout en participant pleinement à la vie familiale et à la vie syndicale.