Le Syndicat : À quoi servent vos cotisations syndicales? -- FFRS

Share This

Mercredi 12 Mai 2004

En janvier 2004, l'ensemble des factrices et facteurs ruraux et suburbains (FFRS) ont reçu une hausse salariale et ont commencé à cotiser à l'assurance-emploi et au régime de retraite de Postes Canada. De plus, les FFRS ont commencé à payer des cotisations syndicales au Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP).

Tous les mois, les FFRS paient au STTP 1,67 % de la partie salaire de leurs gains sous forme de cotisations syndicales. Vous pourrez déduire ces cotisations de votre impôt sur le revenu au moment de remplir votre déclaration de revenus de 2004.


Vous en aurez pour votre argent

En tant que membre du STTP, vous bénéficierez d'une excellente représentation syndicale et d'une grande variété de services, notamment :

· Information et communications

· Accès aux réseaux de déléguées et délégués syndicaux et sociaux

· Représentation dans le domaine des griefs et de l'arbitrage

· Information et représentation en matière de santé et de sécurité

· Aide relative à l'assurance-emploi

· Indemnisation des accidentés du travail

· Consultations relatives aux horaires de travail

· Négociation collective

· Campagnes et pressions politiques sur les questions postales, nationales et internationales

· Assurance-vie syndicale

Toutes les cotisations syndicales que le STTP reçoit servent à payer les coûts de la représentation et des services qui sont offerts aux FFRS et aux autres membres du STTP. Des dispositions de la convention collective et du Code canadien du travail obligent la Société canadienne des postes à assumer le coût de la représentation syndicale dans certaines circonstances. De plus, le Syndicat a négocié des fonds distincts payés par Postes Canada qui lui permettent d'offrir des services exceptionnels dans les domaines de l'éducation, de la garde d'enfants, de la création d'emplois et de l'expansion du service.


Votre syndicat, c'est vous

Votre adhésion au STTP vous donne droit à la représentation syndicale, mais il est important de reconnaître qu'il serait impossible d'offrir ces services sans la participation active des membres du STTP. C'est grâce aux membres qui se portent volontaires pour agir en tant que délégués syndicaux et qui se présentent aux postes élus que le Syndicat peut être efficace et solide. Sans la participation des membres aux campagnes et aux activités syndicales, nous serions à la merci de la direction.

Communiquez avec une représentante ou un représentant local pour participer activement à la vie syndicale.


À quoi sert l'argent? *

Chaque FFRS verse 1,67 % de ses gains au STTP sous forme de cotisations syndicales. Chaque dollar dépensé par le Syndicat est réparti de la façon suivante :

· 25,9 ¢ Ristournes locales : Cet argent sert à payer les dépenses de votre section locale. Les sections locales du STTP payent les frais d'affiliation à leur conseil du travail local, certains coûts d'éducation, des frais de communications et les coûts de divers services. Bon nombre de sections locales occupent des bureaux et certaines grandes sections locales comptent des dirigeantes et dirigeants à plein temps. Chaque section locale soumet un budget détaillé à l'approbation des membres. Ces derniers ont accès à l'information sur toutes les transactions financières.

· 3,7 ¢ Fonds national de réserve : Cet argent est mis de côté pour utilisation en cas d'urgence ou dans des circonstances imprévues. Ces fonds ne peuvent être dépensés sans l'approbation de la majorité (2/3) des membres du Conseil exécutif national.

· 3,4 ¢ Assurance-vie : Le STTP offre gratuitement une assurance-vie à tous les membres en règle.

· 9,1 ¢ Arbitrage, honoraires professionnels et juridiques : Contrairement à la plupart des syndicats, le palier national du STTP paie le coût du règlement des griefs et de l'arbitrage.

· 1,6 ¢ Comités nationaux, Conseil national des syndics et Comité d'appel : Des comités nationaux sont responsables des questions suivantes : mesure du travail, condition féminine, droits de la personne, santé et sécurité. Ces comités se réunissent régulièrement et leur mandat est décrit dans les statuts nationaux du STTP.

· 3,2 ¢ Négociations : Cet argent sert aux négociations pour l'unité des factrices et facteurs ruraux et suburbains (FFRS), l'unité de l'exploitation postale urbaine et les unités de négociation du secteur privé.

· 0,5 ¢ Appui au mouvement syndical et aux coalitions : Le STTP reconnaît que son succès dépend des succès remportés par d'autres syndicats et par d'autres groupes représentant les intérêts des travailleurs et travailleuses.

· 1,5 ¢ Frais d'affiliation : Le bureau national paie les coûts d'affiliation au Congrès du travail du Canada et à l'Internationale des compétences et des services.

· 2,8 ¢ Dépenses de fonctionnement - bureau national : Il s'agit des frais de téléphone, de loyer, de bibliothèque, d'entretien, de réparation, de mobilier et de matériel loué.

· 3,5 ¢ Dépenses de fonctionnement - bureaux régionaux : Il s'agit des frais de téléphone, de loyer, de bibliothèque, d'entretien, de réparation, de mobilier, de matériel loué, de véhicules et d'essence.

· 2,8 ¢ Impression, affranchissement, journaux syndicaux : Il s'agit des frais d'impression et d'affranchissement, ainsi que des coûts de production et d'expédition de Perspective STTP et des journaux régionaux.

· 4 ¢ Salaires et avantages sociaux - dirigeantes et dirigeants nationaux élus : Il s'agit des sept membres du Comité exécutif national et des onze permanentes et permanents syndicaux nationaux. Les avantages sociaux incluent le régime de retraite, les avantages prévus par la loi, les primes, l'assurance-invalidité et l'indemnisation des accidentés du travail.

· 6,4 ¢ Salaires et avantages sociaux - dirigeantes et dirigeants régionaux élus : Il s'agit des huit directrices et directeurs nationaux, des 16 dirigeantes et dirigeants régionaux et des 21 permanentes et permanents syndicaux régionaux.

· 10 ¢ Salaires et avantages sociaux - personnel du bureau national : Il s'agit des conseillères et conseillers techniques temporaires, des spécialistes en recherche et communications, des traductrices et traducteurs, des techniciennes et techniciens en informatique, de l'administratrice de bureau, des adjointes administratives, des préposées et préposés aux dossiers, aux livres, à la comptabilité, aux achats et à l'imprimerie.

· 4,2 ¢ Salaires et avantages sociaux - personnel des bureaux régionaux : Il s'agit des adjointes administratives et des conseillères et conseillers techniques temporaires.

· 1,1 ¢ Déplacements - bureau national : Il s'agit des frais de déplacement, des allocations quotidiennes et des coûts de kilométrage des dirigeantes et dirigeants nationaux et du personnel du bureau national.

· 2,1 ¢ Déplacements - dirigeantes et dirigeants régionaux : Il s'agit des frais de déplacement, des allocations quotidiennes et du kilométrage.

· 2 ¢ Séminaires d'éducation régionaux : Ces sommes n'incluent pas le programme national d'éducation financé par les fonds d'éducation négociés avec les employeurs.

· 0,6 ¢ Organisation interne : Il s'agit des campagnes du Syndicat. De plus, une somme de 800 000 $, qui ne provient pas des
cotisations syndicales, est consacrée à la syndicalisation externe.

· 0,5 ¢ Financement spécial : Le palier national du Syndicat accorde un financement spécial pour promouvoir la participation des femmes aux activités syndicales et la participation des membres aux tribunes sur les droits de la personne. Ce financement permet aussi de subventionner les frais de garde d'enfants des membres qui participent à des activités syndicales.

· 5,3 ¢ Réunions statutaires : Il s'agit des réunions des présidentes et présidents de section locale, des assemblées de vote référendaire, des réunions du Conseil exécutif national, du Comité exécutif national et des comités exécutifs régionaux ainsi que du congrès national.

· 0,9 ¢ Informatisation : Il s'agit des coûts de mise à niveau et de maintien des systèmes informatiques.

· 3 ¢ Dépréciation, intérêts, assurance

· 1,9 ¢ Autres dépenses : Il s'agit de nombreuses dépenses peu élevées.


* Ne comprend pas les dépenses payées grâce aux fonds négociés avec les employeurs, tels que le fonds de l'annexe « T », le fonds d'éducation, le fonds de la garde d'enfants et le fonds postal international. Ne comprend pas non plus les 800 000 $ consacrés à la syndicalisation externe, somme qui ne provient pas des cotisations syndicales.