Une première à St. John’s

Share This

Jeudi 29 Septembre 2016

« Quand c’est la première fois, on ne sait pas quoi demander ni quoi chercher. Il fallait que j’obtienne des références de quelqu’un que je connaissais et qui faisait garder son enfant. Le Centre de ressources familiales a été extraordinaire. » - Cathy Carroll, mère      

 

En 1996, Cathy et Keith Carroll ont leur premier enfant. Ils ont bien des questions à poser en matière de garde d’enfants, mais il y a peu d’endroits où s’adresser pour se renseigner sur le sujet. Terre-Neuve finance alors très peu la garde d’enfants et vient tout juste d’adopter une loi sur la garde d’enfants en milieu familial. La  province ne compte donc que très peu de services de garde.    

Le Syndicat prend conscience de la situation et décide de tenter d’y remédier. Il ouvre, à St. John’s, le Centre de ressources familiales du STTP, qui fournit des services de soutien, d’information, de ressources et d’aiguillage. 

 

Un modèle à suivre pour le gouvernement provincial

En 1996, les services de garde en milieu familial ne sont pas réglementés. Le Centre décide donc d’établir des politiques, des directives et des marches à suivre pour veiller à ce que tous les aspects de ces services visent la santé, la sécurité et le mieux-être des enfants. La province s’inspire de la réglementation du Centre pour élaborer sa propre réglementation en matière de garde d’enfants.        

Le Centre de ressources familiales du STTP recrute, forme, supervise et soutient les fournisseurs de services de garde. Il propose des haltes-jeux aux responsables de la garde d’enfants ainsi qu’aux parents. Il fournit aux responsables de la garde d’enfants un service de transport pour se rendre aux haltes-jeux. De plus, il propose des ateliers et des séances de formation. Les responsables de la garde d’enfants et les parents membres du STTP sont les bienvenus au Centre en tout temps. Le Centre compte une joujouthèque, un service de prêt de matériel, une bibliothèque proposant des livres, des revues et du matériel multimédia sur le développement de l’enfant, les difficultés de l’enfance ainsi que des idées d’activités et de programmation.       

« Nous avons demandé au Centre de nous trouver quelqu’un ayant les qualités requises pour garder nos enfants », raconte Keith, manieur de dépêches. « Le Centre a été en mesure de faire une sélection, de vérifier les références de chaque candidature retenue et de réaliser des entrevues à domicile. La personne choisie s’est avérée excellente », ajoute-t-il.       

 

Briser l’isolement   

Le Centre fournit aux responsables de la garde d’enfants en milieu familial un soutien essentiel qui atténue leur isolement.      

« L’isolement peut être grand quand on garde des enfants chez soi », raconte Linda Au. « Cependant, on a un service de transport pour se rendre au Centre, où on peut échanger avec d’autres adultes qui font le même travail, et les enfants peuvent y jouer avec d’autres enfants. »  

Les pressions que le milieu de la garde d’enfants et le milieu syndical ont exercées auprès du gouvernement pendant des années ont fini par porter fruit. En 1998, le gouvernement provincial a annoncé que le Centre deviendrait le premier service de garde accrédité qu’il financerait. Il allait désormais être en mesure de servir l’ensemble de la population, non pas seulement les membres du STTP.