Halifax et Dartmouth : Vaste appui de la population et des membres

Samedi 18 Juillet 2015

Notre deuxième journée de réunions et de rassemblements a commencé en Nouvelle-Écosse après un long trajet en traversier depuis Terre-Neuve où, très tôt le matin, nous avons évité de justesse deux orignaux sur l’autoroute 1. Préoccupés par les compressions imposées au service postal public, les orignaux ne nous ont pas vus venir. Malheureusement, nous n’avons pas pris de photos, sauf quelques-unes de notre spécialiste des communications qui était au volant à ce moment-là et qui a eu une bonne frousse.

Mike parle aux membres à Halifax

Dans l’avant-midi, nous avons visité quelques lieux de travail à Halifax et à Dartmouth. De nombreux membres du STTP sont venus nous parler. Le patron a essayé de nous empêcher de nous adresser aux membres en nous disant que ces derniers ne pouvaient pas nous parler, mais nous sommes quand même entrés dans les installations postales en faisant fi de ces intimidations. Les syndicats ont le droit de se rendre dans les lieux de travail et nous ne nous laisserons pas intimider par les menaces des patrons.

Tony Rogers s’adresse aux membres

À Halifax et à Dartmouth, les membres nous ont fait part de leurs préoccupations relativement à la prochaine ronde de négociation. Ils se demandent aussi si les différents candidats et candidates aux élections fédérales tiendront leurs promesses une fois élus, et ils nous ont demandé des précisions sur la position de chacun des partis. Nous leur avons clairement expliqué qu’il ne suffisait pas de voter et qu’il fallait aussi se mobiliser partout pour annuler les compressions et promouvoir notre programme en faveur de meilleurs services publics pour tout le monde. Nous bénéficions d’un très fort appui de la part des membres et de la population en général. Bien des gens sont venus nous parler pendant que la caravane était stationnée, y compris Janet Lee, qui est revenue en compagnie d’une voisine âgée. 

Mike s’adresse aux médias à Dartmouth

Malheureusement, nous n’avons pas été en mesure d’atteindre New Glasgow en raison d’une erreur mécanique. Nous avons été obligés de rendre une visite impromptue à la petite entreprise familiale AT Orange RV, à Milford (Nouvelle-Écosse). La formidable équipe de réparation de cette entreprise nous a permis de reprendre la route, mais compte tenu de notre retard, nous avons dû mettre le cap directement sur Moncton. Je tiens à remercier les consœurs et confrères qui sont venus nous dire bonjour aujourd’hui. Nous espérons pouvoir nous rendre à New Glasgow plus tard au début de l’automne.

Notre prochain arrêt : le marché fermier de Moncton!

Sauvons Postes Canada