Début des témoignages

Share This

Jeudi 14 Février 2019
2015-2019/499
No 69

Le 12 février 2019, le Syndicat a présenté ses premiers témoins dans le cadre de l’arbitrage des conventions collectives.     

Le Syndicat vise avant tout à redresser les injustices que les membres subissent en raison de l’adoption, en 2011, de la loi spéciale de retour au travail, déclarée inconstitutionnelle, et à apporter des solutions aux enjeux touchant la santé et la sécurité, la surcharge de travail, la précarité d’emploi et l’égalité.

Le Syndicat canalise toutes ses énergies dans l’arbitrage, et ce, malgré la contestation judiciaire qu’il a déposée relativement à la loi spéciale de retour au travail adoptée en novembre dernier.       

 

Bilan des 11 dernières années    

Le confrère Sylvain Lapointe, négociateur en chef de l’unité urbaine, a été le premier témoin du Syndicat. Il a brossé le tableau des rapports entre les parties, y compris les négociations précédentes. Il a indiqué que les travailleurs et travailleuses des postes, acculés au pied du mur par la loi spéciale de 2011 et les menaces qui visaient le régime de retraite, ont été contraints d’accepter des conventions collectives injustes et truffées de reculs. Par ailleurs, le confrère Lapointe a parlé de la mise en œuvre de la transformation postale, amorcée en 2008, et de ses répercussions sur les membres.      

 

Santé et sécurité

Le confrère Geoff Bickerton, directeur de la recherche au Syndicat, a été le deuxième témoin. Son témoignage a porté sur les statistiques des accidents du travail depuis 2002. S’appuyant sur ses travaux de recherche, il a démontré la hausse du nombre d’accidents invalidants.   

L’employeur et le Syndicat sont tenus de trouver des solutions pour réduire le nombre d’accidents du travail. Dans le cadre du présent arbitrage, le Syndicat proposera des solutions visant à régler les enjeux en matière de santé et de sécurité.    

Prochaines dates d’audience : les 19 et 21 février.  

 

De VRAIES solutions à de VRAIS problèmes.

 

Solidarité,

Nancy Beauchamp
Négociatrice en chef, unité des FFRS
Sylvain Lapointe
Négociateur en chef de l’unité urbaine
Fichier jointTaille
Début des témoignages (pdf)428.36 Ko