Départ de Deepak Chopra : une occasion pour Postes Canada de changer de cap

Partager

Mardi 15 Août 2017
2015-2019/268

L’annonce du départ du PDG de Postes Canada en mars prochain représente pour Postes Canada l’occasion d’amorcer un nouveau chapitre après des années tumultueuses.     

Sous la direction de M. Chopra, des centaines de milliers de personnes ont perdu le service de livraison de leur courrier à domicile. Son terrible programme de coupes a provoqué la colère de la population d’un pays qui tient beaucoup à son service postal public. Les droits des travailleurs et travailleuses des postes ont été piétinés par une loi anticonstitutionnelle adoptée par le gouvernement Harper. La direction de Postes Canada en a alors profité pour imposer une série de compressions visant les salaires, les avantages sociaux et les conditions de travail.   

Bref, M. Chopra laisse en héritage des coupes injustifiées.

Reste à voir si la personne qui prendra le relais saura donner une nouvelle orientation à l’entreprise.

L’avenir de Postes Canada peut être prometteur, à condition cependant que l’équipe de direction s’engage à mettre en place de nouveaux services. Rétablir les services bancaires postaux devra figurer au sommet de la liste des priorités. Depuis trop longtemps déjà, les grandes banques imposent des frais astronomiques à la classe ouvrière. La mise sur pied d’une banque publique s’impose. Postes Canada peut optimiser ses infrastructures pour fournir de nouveaux services à domicile, dont un service de vigilance auprès des personnes âgées et un service de livraison de commandes d’épicerie. L’ensemble de ses infrastructures peuvent servir à ouvrir la voie à une économie verte grâce à l’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques et au remplacement de son parc de véhicules vieillissants par des véhicules électriques. De plus, Postes Canada peut contribuer à fournir des services Internet à large bande aux collectivités rurales.   

Les possibilités sont infinies.

Pour la société d’État, le départ de M. Chopra est l’occasion de changer de cap. Nous espérons vivement qu’il ne s’agira pas d’une occasion manquée.

Mike Palecek
Président national