En plein coeur d’une année chargée, un examen crucial du service postal

Share This

Mercredi 9 Novembre 2016
2015-2019/205

Les négociations ayant monopolisé une grande partie de notre attention au cours de l’année, les autres travaux du STTP sont parfois passés inaperçus. Aujourd’hui, les réunions de ratification des projets de convention collective se poursuivent, tandis que le gouvernement fédéral mène son examen de Postes Canada. Le Syndicat n’a pas raté une occasion de participer à l’examen. Il a aussi sollicité sans relâche la participation de ses membres et de la population. Le gouvernement fédéral doit absolument tenir la promesse qu’il a faite en 2015 de mettre fin à l’abolition du service de livraison à domicile et de tenir un examen de Postes Canada « pour veiller à la prestation de services de qualité́ à prix raisonnables aux Canadiens partout au pays. »

 

Travaux du groupe de travail

Pour la première étape de l’examen, le groupe de travail, composé de quatre personnes, a consulté les parties intéressées et a préparé un document de travail en vue de la deuxième étape. Le STTP en a profité pour promouvoir bon nombre des enjeux qui, à son avis, doivent faire partie des discussions sur l’avenir du service postal public. Il a présenté un mémoire détaillé qui décrit maintes possibilités de croissance ainsi que divers moyens d’assurer la pertinence et l’autosuffisance du service postal public au cours des décennies à venir. Le mémoire peut être consulté à l’adresse suivante : http://www.sttp.ca/fr/campagnes-et-enjeux/examen-de-postes-canada/mémoire-présenté-au-comité-permanent-des-opérations

De l’avis du STTP, le rapport préparé par le groupe de travail est décevant. Il passe sous silence, ou mentionne à peine, les possibilités de croissance et les options de diversification des revenus. En revanche, il tient compte d’une foule de mesures draconiennes de compression des coûts et de réduction des services.

 

Travaux du comité parlementaire

L’examen en est maintenant à sa deuxième étape. Le Comité permanent des opérations gouvernementales et des prévisions budgétaires a tenu des audiences dans l’ensemble du pays pour entendre les idées et le point de vue des gens sur l’avenir du service postal public. Il a aussi tenu des consultations en ligne pour connaître l’opinion des particuliers.

Le questionnaire en ligne du Comité, fortement influencé par le rapport du groupe de travail, mettait lui aussi l’accent sur les mesures de compression des coûts. Certains membres du Comité semblaient totalement acquis aux prévisions financières désastreuses présentées par Postes Canada et ses amis, des prévisions qui toujours sont de beaucoup inférieures aux véritables résultats financiers de la Société. 

Le STTP a tenu à comparaître au plus grand nombre d’audiences possible afin de corriger les renseignements erronés contenus dans le rapport du groupe de travail et faire valoir ses suggestions de croissance et de nouveaux revenus. Il a aussi travaillé d’arrache-pied pour inciter les gens à participer aux consultations en ligne : distribution de dépliants, publicité, lettres aux alliés et aux sympathisants, messages et mêmes dans les réseaux sociaux, messages publicitaires à la radio et pétitions en ligne. Le taux de participation a été bon, mais malheureusement nous ne savons pas combien de personnes exactement ont répondu au questionnaire en ligne, ni quel poids auront leurs commentaires dans le rapport du Comité.   

Le 3 novembre dernier, le STTP a comparu de nouveau devant le Comité permanent. Si l’on fait exception du groupe de travail lui-même, le STTP était le dernier invité du Comité.

 

À quoi s’attendre et à quel moment?

Le Comité présentera un rapport et des recommandations à la Chambre des communes, et le gouvernement fera connaître ses réponses au printemps. Le rapport du Comité sera aussi rendu public. 

 

Complément d’information et mesures à prendre

Le Syndicat a affiché sur son site Web (http://sttp.ca/fr/examendepostescanada) beaucoup de renseignements sur les documents présentés à l’examen et le déroulement en tant que tel de l’examen. À plusieurs reprises durant les travaux du groupe de travail et du comité parlementaire, le Syndicat a fait part au bureau de la ministre responsable de Postes Canada, Judy Foote, de ses inquiétudes concernant le parti pris et le manque de transparence constatés dans le processus de l’examen, ainsi que le peu de publicité destiné à la population pour l’aviser de l’examen.

Le STTP attend la publication du rapport du Comité vers la fin novembre ou le début décembre pour le commenter.

Tout comme il l’a fait dans le passé, le Syndicat invitera ses membres à réagir aux conclusions de l’examen. N’oubliez pas : vous pouvez vous abonner à Somm@ire STTP (http://sttp.ca/fr/sommaire) pour recevoir toutes les semaines les dernières nouvelles par courriel.

 

Solidarité,

George Floresco
3e vice-president national (2002-2019)