Encore des profits à Postes Canada – l’innovation est la voie de l’avenir

Partager

Vendredi 4 Mai 2018

Pour diffusion immédiate

Ottawa – Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) est ravi d’apprendre que la Société canadienne des postes a connu une autre année rentable en 2017.

« Les travailleuses et travailleurs des postes ont toujours été conscients du potentiel de croissance et d’amélioration du service postal, explique Mike Palecek, président national du STTP. La menace de pertes énormes à Postes Canada se trouve loin derrière nous et il est grand temps d’accorder la priorité à la croissance et à l’innovation. »

Le secteur Postes Canada a réalisé des profits de 74 millions de dollars avant impôt, sur des revenus de 6,4 milliards de dollars. Le succès de la Société est surtout attribuable à la hausse des revenus découlant de la livraison des colis, cette hausse étant plus importante que la baisse des revenus provenant de la poste-lettres en 2017.

La situation du régime de retraite de Postes Canada s’est aussi améliorée en 2017, tant sur le plan de la permanence que de la solvabilité, les deux normes actuarielles utilisées pour évaluer la santé des régimes de retraite.

« Nos membres sont fiers d’avoir créé, encore une fois, un excédent net pour Postes Canada, continue Mike Palecek. Nous assurons la prestation des services et contribuons à la confiance de la population à l’égard de la marque de la Société. Les profits stables et modestes réalisés cette année par Postes Canada sont exactement du genre que tout le monde devrait souhaiter de la part d’une société d’État. Ces résultats financiers confirment une fois de plus ce qu’affirme le STTP depuis le début : il n’y a jamais eu de crise financière à Postes Canada et les occasions de croissance ne manquent pas. »

Le gouvernement fédéral exige que le service postal soit autonome sur le plan financier. En janvier dernier, à la suite de l’examen de 2016, il a demandé à Postes Canada de ne pas verser de dividendes au gouvernement et d’investir plutôt ses profits dans la croissance et l’adaptation de ses services pour répondre aux besoins changeants de la population.

En matière d’innovation, le Syndicat fonde de grands espoirs sur le rétablissement d’une banque postale. Des administrations postales partout dans le monde offrent des services bancaires avec succès. Des tels services pourraient aider à assurer la viabilité financière de Postes Canada, à améliorer l’accès des populations marginalisées aux services financiers et peut-être aussi à fournir une option de rechange publique aux grandes banques privées.

Entre-temps, le STTP s’attend à ce que plusieurs postes vacants au conseil d’administration de Postes Canada soit dotés sous peu. Selon Mike Palecek, les résultats financiers de 2017 donnent définitivement tort aux membres de la haute direction qui ont imposé des compressions au service postal en 2013 : « Nous espérons qu’il y aura des changements à tous les paliers de la direction et que celle-ci fera dorénavant preuve d’une plus grande ouverture face aux nouvelles idées, qu’elle traitera mieux les travailleuses et travailleurs et qu’elle aura à cœur l’avenir du service postal public. »

-30-

Information : Kevin Matthews, service des communications du STTP, 613-293-0547 ou media@cupw-sttp.org.