Fin de la livraison à domicile dans les collectivités : les travailleurs et travailleuses des postes s’y opposeront jusqu’au bout!

Partager

Jeudi 20 Février 2014

Pour diffusion immédiate

OTTAWA - Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) tient à souligner que les compressions au service de livraison à domicile annoncées aujourd’hui par Postes Canada sont inutiles et auront des conséquences néfastes pour les résidents des onze collectivités concernées.

« Il s’agit d’un très mauvais plan et nous nous y opposerons jusqu’au bout, affirme Denis Lemelin, président national du STTP. La haute direction de Postes Canada et le gouvernement de Stephen Harper sont en train de démanteler le service postal public et ils refusent de nous écouter lorsque nous leur faisons remarquer qu’il existe de meilleures options pour la population canadienne, comme les services bancaires postaux. Ils devraient avoir honte. »

À la Chambre des communes le mois dernier, les conservateurs ont applaudi de tout cœur lorsqu’ils ont défait la motion du NPD visant à empêcher Postes Canada d’éliminer le service de livraison du courrier à domicile. Jusqu’à maintenant, environ 17 municipalités ont adopté des résolutions en opposition aux compressions annoncées. De 2009 à 2013, Postes Canada a effectué, en secret, une étude qui conclut que les services bancaires postaux pourraient s’avérer lucratifs et permettre de sauver le service postal public. Postes Canada refuse toutefois de rendre l’étude publique.

-30-

Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec Aalya Ahmad, spécialiste des communications du STTP, au 613-327-1177.