La grève des postes est de retour sur l'Île de Vancouver

Share This

Mercredi 31 Octobre 2018

400 travailleurs et travailleuses des postes de la Colombie-Britannique se sont joints à la grève ce matin

 

Pour diffusion immédiate

Ottawa – Les membres de quatre sections locales du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) de l'île de Vancouver (Colombie-Britannique) ont débrayé mercredi matin. Les travailleurs et travailleuses des postes de Nanaimo, de Port Alberni, de Courtenay et de Campbell River se sont mis en grève, rejoignant sur les lignes de piquetage leurs consœurs et confrères de différentes collectivités de l'Île-du-Prince-Édouard, du Québec et de l’Ontario.

« Postes Canada soutient avoir fait des « offres significatives », mais ces offres ne règlent aucun des principaux enjeux, affirme Mike Palecek, président national du STTP. La direction de Postes Canada refuse de résoudre les graves problèmes de santé et de sécurité. Il n'est donc pas étonnant que le taux d'accidents du travail aux postes soit le plus élevé de tout le secteur fédéral. De plus, les hausses salariales que Postes Canada se targuent d'offrir sont bien inférieures à la hausse anticipée du taux d'inflation. À notre avis, les offres patronales sont loin d’être significatives. Nous resterons sur les lignes de piquetage et à la table de négociation tant que nous n’aurons pas d’ententes équitables pour l’ensemble de nos membres. »

Les travailleurs et travailleuses des sections locales suivantes sont retournés au travail la nuit dernière et aujourd'hui :

  • Montréal (Québec)
  • Cobourg (Ontario)
  • Petawawa-Deep River (Ontario)
  • Fort Frances (Ontario)
  • Kapuskasing (Ontario)
  • Kenora (Ontario)
  • Tri-Town (Ontario)
  • Moose Jaw (Saskatchewan)
  • Saskatoon (Saskatchewan)
  • Weyburn (Saskatchewan)
  • Dawson Creek (Colombie-Britannique)
  • Fort Nelson (Colombie-Britannique)
  • Columbia River (Colombie-Britannique)
  • Nelson (Colombie-Britannique)

Bien que les deux parties négocient depuis près d'un an, les membres du STTP de l’unité de l’exploitation postale urbaine et de l’unité des factrices et facteurs ruraux et suburbains (FFRS) demeurent sans contrat de travail.

-30-

 

Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquer avec : 

Farouk Karim ou Kevin Matthews, service des communications du STTP, 613-882-2742 ou

media@cupw-sttp.org (anglais)

 

Lise-Lyne Gélineau, présidente, section locale de Montréal du STTP, 514-914-0350 ou lise-lyne.gelineau@sttpmtl.com (français)