Le congrès national donne le ton pour l’avenir

Partager

Mardi 12 Mai 2015
2015-2019/1

Les déléguées et délégués au congrès national ont communiqué un message clair à la direction de Postes Canada et au gouvernement conservateur de Stephen Harper. 

Le STTP et ses membres sont déterminés à : 

  • Mettre fin aux compressions à Postes Canada; 
  • Négocier de nouvelles conventions collectives comprenant des améliorations dont nous avons grandement besoin; 
  • Protéger le régime de retraite; 
  • Défaire les conservateurs de Stephen Harper et élire un gouvernement qui représente les travailleuses et travailleurs. 

À titre de président national du Syndicat, je m’engage à travailler avec votre nouveau Conseil exécutif national pour bâtir un syndicat fort, uni et actif qui réalisera chacun de ces objectifs. 

Un nouveau gouvernement : une nécessité 

Depuis 2006, le gouvernement Harper s’en prend aux droits et aux libertés civiles des travailleuses et travailleurs. De plus, il réduit les services publics qui répondent aux besoins des travailleuses et travailleurs et des pauvres, tout en accordant d’énormes allègements fiscaux aux riches. Chaque jour d’ici les élections fédérales, le STTP travaillera avec ses alliés pour défaire le gouvernement conservateur. Au cours des six prochains mois, notre lutte ciblera directement les conservateurs. Nous allons veiller à ce que chaque personne qui a perdu le service de livraison à domicile, chaque personne qui est obligée de payer des tarifs postaux plus élevés, chaque personne dont le bureau de poste a été fermé ou réduit sache que Stephen Harper et son gouvernement conservateur sont directement à blâmer pour toutes ces mesures. 

Intensification de la campagne 

Les déléguées et délégués ont congrès ont clairement indiqué que le Syndicat doit intensifier sa campagne pour mettre fin à l’élimination du service de livraison à domicile. Dans bien des collectivités, les travailleuses et travailleurs des postes, de concert avec leurs alliés communautaires et syndicaux, rencontrent la population pour l’informer de la nécessité de préserver le service de livraison à domicile. Récemment, des villes comme Hamilton, en Ontario, ont pris position et entamé des poursuites en justice pour empêcher Postes Canada d’installer ses boîtes postales communautaires (BPCOM). Tous les partis de l’opposition ont indiqué qu’ils allaient mettre fin à l’expansion des BPCOM s’ils sont portés au pouvoir. Nous bénéficions d’un appui populaire et politique, et nous avons gagné l’appui d’un grand nombre de municipalités. Nous devons maintenant redoubler d’efforts pour faire en sorte que le droit à la livraison du courrier à domicile devienne un enjeu majeur des prochaines élections. Bulletin no 001 2 Le 12 mai 2015 

Négociations 2015-2016 : l’occasion de réaliser des progrès et d’obtenir des améliorations 

Les déléguées et délégués au congrès ont aussi clairement fait savoir que, dans le cadre de la prochaine ronde de négociation avec Postes Canada, ils s’attendent à des améliorations, et non pas à des concessions. Selon notre expérience avec l’employeur, une fois que nous acceptons des concessions, il ne cesse d’en demander davantage. Il prépare déjà le terrain pour une attaque contre le régime de retraite et la pause-repas payée. Les travailleuses et travailleurs des postes ne sont pas prêts à travailler plus longtemps et à subir une diminution de leur sécurité à la retraite. Dans un proche avenir, le Conseil exécutif national se réunira pour élaborer notre programme de revendications, qui comprendra des améliorations plus que nécessaires en matière de salaires, d’avantages sociaux, de droits et de conditions de travail. 

En 2015-2016, nous allons de l’avant. 

Vos déléguées et délégués n’ont pas chômé 

Les congrès nationaux du STTP ne sont pas une sinécure, et le congrès de 2015 n’a pas fait exception à la règle : longues journées, débats difficiles et réunions de toutes sortes à n’en plus finir. Mais les déléguées et délégués au congrès ont montré qu’ils sont profondément engagés à travailler pour faire du STTP un syndicat combatif qui sera en mesure de bien représenter ses membres dans les lieux de travail et dans la collectivité. 

Sincères remerciements 

Au nom des membres du Conseil exécutif national, je tiens à exprimer nos sincères remerciements et notre profonde gratitude à l’ensemble des permanentes et permanents syndicaux et des dirigeantes et dirigeants nationaux qui quitteront leur poste après le congrès. Le rôle de représentante ou représentant syndical n’est pas toujours facile et peut souvent être très stressant. Nous devons une énorme dette de gratitude à tous ceux et celles qui ont occupé un poste au sein du Syndicat. 

Solidarité,

Mike Palecek
Président national