Le gouvernement fait un premier pas pour contrer l'intimidation au travail à Postes Canada

Partager

Vendredi 9 Mars 2018
2015-2019/323

Le 31 janvier dernier, lors d’une assemblée publique tenue à Winnipeg, au Manitoba, le premier ministre Trudeau s’est fait questionner au sujet de l’intimidation et du harcèlement que subissent les travailleuses et travailleurs de Postes Canada. L’intimidation pratiquée par les gestionnaires à Postes Canada, nous la connaissons que trop bien. M. Trudeau, par contre, a paru vraiment étonné. Il a toutefois assumé ses responsabilités, a présenté des excuses et s’est engagé à agir.

La ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Carla Qualtrough, et son bureau examinent maintenant la situation entourant le harcèlement et l’intimidation du personnel à Postes Canada. Nous nous sommes réunis avec la ministre à ce sujet et elle s’est engagée à assurer le suivi de ce dossier.

Nous sommes heureux d’apprendre que le gouvernement prend cette situation au sérieux, mais nous savons  que la lutte est loin d’être terminée. Nous continuerons d’exercer des pressions dans ce dossier jusqu’à ce que l’intimidation cesse. Il ne suffit pas de dire « Je suis désolé », le premier ministre doit joindre le geste à la parole et prendre les mesures nécessaires pour que s’opère un changement à la culture d’intimidation qui règne à Postes Canada.

Depuis la publication du premier bulletin à ce sujet, nous avons reçu de nombreux messages de la part de membres prêts à raconter les incidents d’intimidation et de harcèlement dont ils ont été victimes. Nous sommes conscients qu’il n’est jamais facile de dénoncer l’intimidation et le harcèlement, mais ensemble, nous arriverons à briser le cycle des patrons intimidateurs à Postes Canada. Merci d’avoir le courage de nous faire part de votre propre expérience.

Si vous croyez avoir fait l’objet d’intimidation ou de harcèlement au travail, racontez-nous ce qui vous est arrivé.

 

Par la poste :

Patrons intimidateurs
377, rue Bank, Ottawa  ON K2P 1Y3

Par courriel :
jlouisseize@cupw-sttp.org

 

Solidarité,

Mike Palecek
National President