Le nouveau leadership du STTP compte renverser les compressions postales

Share This

Lundi 11 Mai 2015

Pour diffusion immédiate

Le 8 mai dernier, les déléguées et délégués au congrès national du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) ont élu un nouveau président national à la tête du Syndicat. Il s’agit de Mike Palecek, travailleur des postes de la section locale de Vancouver. Jan Simpson a été élue 1re vice-présidente nationale. Elle est la première femme noire à siéger au Conseil exécutif national du STTP.

Mike Palecek est le plus jeune président national de l’histoire du STTP. Il promet de redynamiser le Syndicat pour qu’il lutte avec une vigueur renouvelée contre les compressions imposées par le gouvernement conservateur aux services postaux. « À l’approche des élections fédérales, a-t-il annoncé, nous allons diriger notre lutte contre les conservateurs. »

« Nous allons veiller à ce que chaque personne qui a perdu le service de livraison à domicile, chaque personne qui est obligée de payer des tarifs postaux plus élevés, chaque personne dont le bureau de poste a été fermé ou réduit, sache que Stephen Harper et son gouvernement conservateur sont directement à blâmer pour toutes ces mesures. »

Mike Palecek a promis que le Syndicat adopterait une démarche plus agressive dans la lutte pour protéger les services publics et les emplois qui s’y rattachent. « La semaine dernière, les déléguées et délégués nous ont donné comme mandat de changer la direction et la culture du Syndicat. Nous avons entendu leur appel et nous avons déjà commencé à travailler en ce sens. »

« À titre de syndicat progressiste, a déclaré Jan Simpson, nous pouvons être fiers d’avoir une travailleuse de couleur comme vice-présidente nationale. Mais nous serons encore plus fiers lorsque nous aurons défait le gouvernement conservateur, assuré le maintien du service postal public sur lequel nous comptons tous, et sauvé les milliers d’emplois actuellement menacés au sein d’une société d’État qui est pourtant rentable. »

Au congrès national du STTP, qui s’est tenu du 4 au 8 mai dernier, près de 575 déléguées et délégués représentant les membres du STTP de l’ensemble du pays ont débattu des politiques du Syndicat et élu leurs dirigeantes et dirigeants aux paliers national et régional. Le STTP tiendra son prochain congrès national en 2019.

Les personnes suivantes ont aussi été élues :

  • Beverly Collins, secrétaire-trésorière nationale
  • Peter Denley, dirigeant national des griefs
  • Dave Bleakney, 2e vice-président national
  • George Floresco, 3e vice-président national
  • Martin Champagne, 4e vice-président national
  • Carl Girouard, Chris Pleasants, Cathy Kennedy et Joanne Gomercich, permanentes et permanents syndicaux nationaux – griefs et arbitrage
  • Rona Eckert, permanente syndicale nationale – consultations
  • Marc Roussel, permanent syndical national – santé et sécurité
  • Denis Lemelin, permanent syndical national sous la direction du Comité exécutif national
  • Yves Hénault, permanent syndical national – éducation (français)
  • Richard Gaboton, permanent syndical national – éducation (anglais)
  • Nicolas Presne, permanent syndical national – effectifs
  • Aaron Spires, permanent syndical national – syndicalisation externe

-30-

Renseignements :
Kevin Matthews à kmatthews@cupw-sttp.org ou au 613-293-0547

Personnes-ressources régionales : 

Jeff Callaghan – directeur national, région de l’Atlantique
François Senneville – directeur national, région du Québec
Sylvain Lapointe – directeur national, région du Montréal métropolitain
Mark Evard – directeur national, région du Centre
Sanjay Sapra – directeur national, région du Toronto métropolitain
Gerry Deveau – directeur national, région de l’Ontario
Gord Fischer – directeur national, région des Prairies
Tim Armstrong – directeur national, région du Pacifique