Le STTP répond à Postes Canada

Share This

Mardi 5 Juillet 2016
2015-2019/035
2015-2019/134

Dans le bulletin d’hier, nous disions que Postes Canada nous avait remis des lettres en réponse aux offres globales que nous lui avions soumises le 1er juillet dernier. Dans ses lettres, la Société affirme qu’elle rejette notre position et qu’elle retirera « dans son intégralité » ses offres globales du 25 juin dernier à l’expiration de tout préavis de 72 heures donné par l’une ou l’autre des parties. Hier soir à 23 h 47, Postes Canada a déposé ses préavis de lockout de 72 heures.

                                    

Aujourd’hui, le Comité de négociation a remis sa réponse écrite à la position de la Société au sujet de nos offres globales. Dans nos lettres, nous décrivons les agissements de la Société qui ont mené à la situation actuelle. Nous décrivons aussi les positions des parties sur les grandes questions en litige. Ces deux lettres se trouvent sur le site Web du STTP aux adresses suivantes :

 

Le moment est venu d’unir nos efforts

 

Nous ne pouvons pas prédire avec certitude ce que Postes Canada compte faire maintenant. Jusqu’ici, elle s’est contentée d’intimider et de provoquer le Syndicat. Ça n’a pas fonctionné. Elle a tenté de semer la division entre les FFRS et les travailleuses et travailleurs de l’unité urbaine et entre les travailleuses et travailleurs temporaires et réguliers. Ça n’a pas fonctionné. Elle a tenté de tromper la population quant aux enjeux réels du litige. Ça n’a pas fonctionné. Et voilà qu’elle retire sa seule et unique offre et veut nous mettre en lockout.

 

Nous pouvons toutefois prédire que Postes Canada va tenter de nous provoquer pour que nous déclenchions une grève, ce qui détournerait l’attention du fiasco qu’elle a créé.

 

La meilleure façon pour les membres de nous appuyer dans les négociations est de se tenir au courant, d’unir leurs efforts et de faire preuve de solidarité. Avec votre appui, nous allons conclure des conventions collectives négociées qui répondent aux besoins de l’ensemble des travailleurs et travailleuses des postes.

 

 

La lutte continue!

Sylvain Lapointe
Négociateur en chef de l’unité urbaine
George Floresco
Négociateur en chef de l’unité des FFRS
Fichier jointTaille
Le STTP répond à postes canada (pdf)423.93 Ko