Les actions en milieu de travail s’intensifient

Share This

Jeudi 30 Avril 2020
2019-2023/125

Partout au pays, les travailleuses et travailleurs des postes livrent le courrier dans des conditions difficiles. Ils n’ont pas eu à livrer le courrier durant une pandémie depuis plus de 100 ans. Néanmoins, les travailleuses et travailleurs continuent de défendre leurs droits et d’appuyer les travailleuses et travailleurs de la santé. Voici quelques exemples d’actions menées au palier local.

Les membres de la section locale de Golden, en Colombie-Britannique, ont exercé leur droit de refus individuel parce que le bureau de poste n’avait pas été nettoyé adéquatement. Tous les membres ont refusé d’entrer dans un lieu de travail sale et dangereux. La situation est maintenant réglée. Pour que les membres du STTP reviennent au travail, Postes Canada a pris les mesures nécessaires pour faire nettoyer l’installation à fond.

Cette situation se produit ailleurs. Pour convaincre la direction d’agir comme il se doit, des moyens de pression sont souvent nécessaires. Le bureau de poste de Collingwood, en Ontario, était sale et dégoutant. Les travailleuses et travailleurs ont dit à la direction de le faire nettoyer sans quoi ils allaient quitter les lieux. La direction a fait nettoyer l’installation au cours de la fin de semaine. Quelqu’un nous a signalé qu’il n’avait jamais vu « un bureau de poste aussi propre ».

La section locale de Winnipeg continue de manifester son appui et sa reconnaissance envers les travailleuses et travailleurs de la santé et notre système de santé public. Les sections locales de Royal City, Windsor, Hamilton, Calgary, Nova, Scarborough et Toronto en ont fait autant. À Newmarket, en Ontario, une caravane de 80 véhicules, conduits par les FFRS et les facteurs et factrices de la localité, s’est rendue à l’hôpital, où elle a été accueillie par les travailleuses et travailleurs de la santé. À Montréal, les visites aux divers hôpitaux se poursuivent pour que chaque travailleuse et travailleur de la santé se sente soutenu.

Devant le refus de Postes Canada de fournir des masques aux travailleuses et travailleurs qui en veulent un, une travailleuse de Winnipeg a cousu des masques pour ses collègues de travail. Les travailleuses et travailleurs qui ont fait don d’une denrée non périssable ont reçu un masque. Les aliments et produits d’hygiène ainsi recueillis ont été remis à l’organisme Sunshine House.

La section locale de Niagara a organisé une activité à l’appui d’une résidence pour personnes âgées et de ses résidents frappés par la COVID-19. Les membres ont recueilli des dons et fait parvenir aux résidents et au personnel du café, des beignes et des fleurs.

Cette activité a fait l’objet de reportages dans les médias locaux. Les membres organisateurs comptent choisir une nouvelle résidence chaque semaine où envoyer des dons.

D’un bout à l’autre du pays, les comités de santé et sécurité font leur part. Nous savons que, dans bien des cas, les mesures de protection et de distanciation sociale ont été mises en place parce que les sections locales ont obligé la direction à agir. Les déléguées et délégués sociaux jouent aussi un rôle important et souvent ingrat. Ils méritent notre reconnaissance pour l’aide qu’ils apportent aux membres en ces moments difficiles. Comme tous les travailleurs et travailleuses des postes, ceux qui travaillent en milieu rural ou dans des unités du secteur privé ont un véritable impact dans la vie des gens en période de crise.

Les démarches politiques pour assurer l’avenir du service postal se poursuivent. Dans la région de l’Atlantique, un membre de la section locale de Fredericton a fait une présentation virtuelle sur l’initiative « Vers des collectivités durables » devant des centaines de participants et participantes. Cette vision écologique et viable du service postal suscite toujours l’intérêt de la population. Une fois la pandémie de COVID-19 terminée, il faudra saisir l’occasion de relancer l’initiative pour créer une économie verte durable au service des collectivités et non des milliardaires.

Nous ne sommes pas au courant de tous les gestes que vous avez posés. Il y a sans doute beaucoup d’autres exemples. Nous savons toutefois que nous traversons une période d’incertitude qui exige une solidarité accrue. Dites-nous ce qui se passe dans votre lieu de travail. 

Les travailleuses et travailleurs des postes font leur part.
Ils méritent le respect et la reconnaissance de leur importante contribution à la société. 

La lutte continue. 

 

Solidarité,

Dave Bleakney
2e vice-président national