Mois de l'histoire des Noirs 2018 : une lutte sans relâche pour l'égalité

Share This

Jeudi 25 Janvier 2018
2015-2019/306

Hogan's Alley (Affiche)Le mois de février est l’occasion non seulement de réfléchir à la relation entre l’histoire des Noirs et notre collaboration avec le monde qui nous entoure, mais aussi de prendre conscience de l’histoire que nous écrivons et des gestes que nous posons pour créer un monde meilleur, dont nous pouvons être fiers.

Pour souligner le Mois de l’histoire des Noirs, le STTP a produit une affiche qui rend hommage au quartier Hogan’s Alley à Vancouver, où, au siècle dernier, vivait une importante population noire. L’histoire de Hogan’s Alley rappelle l’apport considérable des Noirs à l’avancement de notre société.

Il y a quelques années, le STTP avait aussi produit une affiche, qui commémorait l’histoire d’Africville, en Nouvelle-Écosse. Par ces deux affiches produites à l’occasion du Mois de l’histoire des Noirs, le Comité national des droits de la personne reconnaît qu’il doit souligner l’apport d’individus et le fait qu’on ne peut effacer ni oublier l’histoire et les réalisations de collectivités entières.

Le Mois de l’histoire des Noirs rappelle l’importance de poursuivre sans relâche la lutte en faveur de l’égalité.

En 2018, la population noire continue de subir du racisme, de connaître des taux de pauvreté disproportionnés et d’être la cible constante de violence policière.

Il est essentiel de reconnaître l’histoire et les réalisations parfois passées sous silence des collectivités noires pour pouvoir réparer les injustices.

À ce sujet, les statistiques en matière d’emploi et de rémunération sont éloquentes, tout comme l’est la surreprésentation des Noirs dans le système judicaire.

Le STTP encourage ses membres à mettre fin au racisme contre les Noirs dans leurs sections locales, leurs lieux de travail et leurs collectivités.

Il est important de faire front commun et d’être solidaires dans la lutte visant à enrayer les inégalités existantes et à prévenir celles qui nous menacent. Il faut viser cet objectif non seulement en février, mais aussi tous les jours de l’année et pour tous nos confrères et consœurs.  

Solidarité,

Jan Simpson
1ere vice-présidente nationale