Nouvelles et activités

Share This

Questions des médias

Par type

 

Calendrier des activités

Décembre 2019

9 déc - 13 déc

 

 

Bureau national du STTP

377, rue Bank
Ottawa (Ontario)  K2P 1Y3
Canada

Tél. : (613) 236-7238
Téléc. : (613) 563-7861
TTY : (613) 236-9753

commentaires@cupw-sttp.org

Showing 1 - 5 of 5 results
Mercredi 21 Avril 2010
Lundi 11 Octobre 2010

Dernières nouvelles

Jeudi 11 Décembre 2014
Le 7 décembre 2012, Postes Canada nous a fait part de son intention de soumettre l’ensemble des employées et employés à un processus d’enquête de sécurité obligatoire qui consiste à mettre sur pied une « Pratique relative à l’enquête de sécurité sur le personnel ». L’employeur voulait ainsi soumettre les employées et employés à une vérification du casier judiciaire et, dans certains cas, à une vérification des empreintes digitales et à une vérification de crédit et de solvabilité.
Mercredi 1 Octobre 2014
Le bulletin d'action des déléguées et délégués syndicaux (Série 3, volume 11, numéro 1 • octobre 2014) Le 11 décembre 2013, Postes Canada a mis le Syndicat au courant de son Plan d’action en cinq points une heure à peine avant de le rendre public par voie de communiqué de presse. Ce plan comprend, entre autres, la suppression de la livraison du courrier à domicile. Le 20 février 2014, Postes Canada a rendu publique la liste des 11 premières municipalités touchées par cette suppression. Voici la liste des installations postales situées dans ces 11 municipalités :
Lundi 11 Octobre 2010
Ces temps-ci, les mauvaises nouvelles se succèdent et nous frappent durement. Il est facile de se décourager quand, dans le monde entier, les luttes des travailleurs et travailleuses se heurtent à une farouche résistance.
Mercredi 21 Avril 2010
Nous connaissons bien ce cri de ralliement. Malheureusement, il faut bien plus que des slogans pour empêcher Manuvie de s’ingérer dans nos affaires médicales. Selon la nature de la maladie ou de la blessure, les employeurs disposent de certains droits quant à l’accès aux renseignements médicaux des travailleuses et travailleurs. Ces derniers ont cependant droit à la protection de leurs renseignements personnels.1 À titre d’agent de l’employeur, embauché pour « gérer » nos blessures et nos maladies, Manuvie n’a pas plus le droit que Postes Canada de nous harceler. Personne n’est mieux placé qu’un médecin pour déterminer l’état de santé d’une travailleuse ou d’un travailleur. Pourtant, plutôt que d’écouter les recommandations du médecin de la personne concernée, Postes Canada préfère se fier aux recommandations des agents de Manuvie qui ne possèdent aucune connaissance médicale directe. Heureusement, les membres aux prises avec cette situation peuvent compter sur le soutien du Syndicat pour les aider à surmonter « le cauchemar Manuvie ».
Vendredi 31 Juillet 2009
Le bulletin d'action des déléguées et délégués syndicaux (Série 3, volume 9, numéro 1 • juillet-août 2009) En 2007, Postes Canada a annoncé qu’elle investirait 1,9 milliard de dollars dans la modernisation du service postal, en faisant l’acquisition de nouvelles machines qui bouleverseront notre façon de trier et de livrer le courrier. Ces changements, les plus importants depuis la mécanisation du service postal dans les années 1970, vont transformer la façon dont les travailleurs et travailleuses des postes effectuent leur travail, et ce, pour les années à venir. Les répercussions de ces changements se feront sentir sur toutes les classes d’emploi de l’unité postale urbaine, sans compter qu’elles toucheront aussi les factrices et facteurs ruraux et suburbains (FFRS). Postes Canada estime qu’elle fi nira par récupérer les coûts de son investissement grâce aux améliorations considérables de la productivité qu’elle compte réaliser, et qui pourraient entraîner des pertes d’emplois dans toutes les collectivités et sections locales du pays.

Appuyez la création d’une banque postale – téléchargez et signez la pétition

Le Canada a besoin d’une banque postale. Des milliers de municipalités rurales sont dépourvues de succursale bancaire, mais bon nombre d’entre elles ont un bureau de poste qui serait en mesure d’offrir des services financiers. De plus, près de deux millions de Canadiens et Canadiennes utilisent les services usuriers des prêteurs sur salaire et ont désespérément besoin d’une option de rechange. Une banque postale pourrait être la solution. Téléchargez et signez la pétition demandant au gouvernement qu’il exige de Postes Canada qu’elle offre des services bancaires postaux, et qu’elle se conforme à un mandat d’inclusion financière.

TÉLÉCHARGER LA PÉTITION