Retour du médiateur, accompagné d’une menace de loi de retour au travail

Share This

Mardi 20 Novembre 2018
Mise à jour no 16

Pour favoriser un règlement négocié et mettre fin aux activités de grève, la ministre du Travail, Mme Patty Hajdu, a confié un nouveau mandat à M. Morton Mitchnick.

Le gouvernement dit convenir qu’un règlement négocié est la meilleure solution à long terme et croire à la libre négociation collective. Il accepte de renouveler le mandat du médiateur Morton Mitchnick pour une courte période. Le STTP estime toutefois que la menace de loi de retour au travail pourrait miner la possibilité de conclure un règlement négocié. Avec l’aide du médiateur, nous ferons de notre mieux pour conclure une entente le plus rapidement possible. Nous saurons bientôt s’il s’agit d’une réelle tentative d’en arriver à des règlements négociés.

 

Position du Syndicat

Nous avons toujours été constants dans notre démarche et nos communications : les présentes négociations visent à régler les principales préoccupations des travailleuses et travailleurs des postes. Les enjeux majeurs sont la santé et la sécurité, les effectifs, la surcharge de travail, la sécurité d’emploi, la précarité d’emploi, la rémunération de toutes les heures travaillées et un meilleur équilibre entre travail et vie personnelle.

 

Votre solidarité sera la clé du succès

C’est grâce à votre incroyable solidarité, à votre détermination et à votre persévérance si des conventions collectives négociées peuvent encore être conclues. Les grèves tournantes et l’interdiction de travailler des heures supplémentaires se sont avérées une stratégie très efficace, et Postes Canada sent la pression monter. Nous ne voulions pas faire la grève, mais Postes Canada a refusé de négocier.

 

Communications

Tenez-vous au courant. Surveillez les tableaux d’affichage et vos courriels. Suivez-nous sur Twitter @sttp, sur Facebook (https://www.facebook.com/cupwsttp/) et abonnez-vous au Somm@ire du STTP (https://www.sttp.ca/fr/sommaire-sttp). 

 

 

Nous ne renoncerons pas à nos revendications.

 

 

Solidarité,

Nancy Beauchamp
Négociatrice en chef, unité des FFRS
Sylvain Lapointe
Négociateur en chef de l’unité urbaine