Un travailleur des postes se joint à la Flottille de la liberté pour un avenir juste pour la Palestine

Partager

Mercredi 6 Juin 2018

Pour diffusion immédiate

Ottawa – Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) est fier d’annoncer son appui à la Flottille de la liberté 2018, qui conteste le blocus illégal et inhumain imposé à Gaza.

Lors de sa dernière réunion, le Conseil exécutif national du STTP a adopté une résolution approuvant la participation du confrère Ron Rousseau aux activités de la Flottille à bord du Bateau canadien pour Gaza.

« Je crois en la force de la classe ouvrière et de notre environnement, et je crois en l’avenir de la planète et de l’humanité », déclare Ron Rousseau. Membre inscrit d’une Première Nation, Ron Rousseau vit à Carcross, au Yukon, avec sa femme et ses enfants. Il travaille aux postes depuis 32 ans. Il est président de la section locale de Whitehorse du STTP et vice-président du Congrès du travail du Canada pour les travailleuses et travailleurs autochtones. 

Gaza est un territoire palestinien autonome, entouré par l’État d’Israël, à l’exception de sa côte méditerranéenne. Mécontents du gouvernement démocratiquement élu par le peuple palestinien en 2006, les États-Unis et Israël ont alors déclenché un boycott économique et politique contre Gaza. Et depuis plus de dix ans, Israël maintient un blocus contre le territoire palestinien. Selon les Nations Unies, Gaza deviendra inhabitable en 2020 à cause du blocus. Mais il y a de la résistance, et la population de Gaza bénéficie de nombreux appuis.

Depuis sept ans, la Flottille pour la paix sensibilise les gens et fait pression sur la communauté internationale pour mettre fin au blocus.

Cette année encore, des bateaux vogueront vers Gaza dans le but de défendre « le droit à un avenir juste pour la Palestine ».  Tout au long du parcours, de Bergen (Norvège) à la Méditerranée, la flottille s’arrêtera dans plusieurs villes pour discuter de la situation à Gaza.

Le confrère Rousseau fera partie de la flottille du 1er au 21 juin prochain. Il voguera d’Amsterdam à Lisbonne. Il profitera de l’occasion pour parler de l’expérience des peuples autochtones au Canada et des similarités entre la situation difficile de ces derniers et celle de la population palestinienne à Gaza, y compris l’accès extrêmement limité à l’eau, à l’éducation, aux soins médicaux et au droit à un avenir juste sur leur territoire.

-30-

 

Pour obtenir de plus amples renseignements ou fixer une entrevue, communiquez avec :

Emilie Tobin, service des communications du STTP, 613-882-2742 ou media@cupw-sttp.org.

 

Ou le Bateau canadien pour Gaza : 

Wendy Goldsmith (anglais)
(+1) 519-281-3978

Irene Macinnes (anglais) 
(+1) 778-870-2448                         

David Heap (français, espagnol et anglais)
(+1) 519-859-3579